Nous étions une fois au bord de la mer…
Ostie Antique. Une oasis d’archéologie et nature

Pour connaître Rome une vie ne suffit pas!

Itineraires romaines pour connaitre une “Rome insolite”

Rome c’est comme une forêt riche en lieux et monuments à visiter: pour les amantes des tresors secrets à la decouverte des lieux hors des sentiers battus, loin de la “foule déchaînée” des visites qui rendront unique votre sejour romain. Venez donc à Rome, même si une vie ne suffit pas, il vaut mieux commmencer!

 

Où “le Tibre se jette avec son courant dans la mer saumâtre” Ostie fut fondée, selon les anciens historiens latins, par le quatrième roi de Rome, Ancus Marcius, dans la seconde moitié du VIͤ siècle a. J.-C., afin de s’assurer le contrôle de l’embouchure du Tibre, qui donnait accés aux ports, militaire et civil, de Rome, situés à la hauteur de l’île Tibérine, à environ 35,5 kilomètres de distance. Ostie jouissait d’une position favorable en contrôlant l’entrée du fleuve qui permettait de relier Rome à la mer Tyrrhénienne, et en plus le Tibre bénéficiait d’une régularité étonnante lui permettant d’être navigable toute l’année. Aujourd’hui la ville ancienne est devenue un magnifique et vaste parc archéologique et naturel où on peut respirer l’air marin même si on est très près de Rome, en voyant les superbes ruines mises à jour par les fouilles. Dès son origine Ostie constitua l’un des maillons essentiels du ravitaillement de Rome.
Ville très dynamique et cosmopolite, son établissement urbanistique est celui typique de toutes les ville romaines, nées à l’origine comme castrum, c’est à dire comme lieu fortifié, traversé par un cardo (axe nord-sud) et un decumanus (axe ouest-est). Au carrefour de ces deux axes se trouvait la place appelée forum, c’est ici qui se trouvent les édifices principaux d’Ostie: les temples, les basiliques, les édifices politiques, les thermes. Dans les îlots carrés qui forment toute la ville on retrouve les horrea (entrepôt qui étaient employée pour conserver les denrées alimentaires, comme l’huile, le vin, les céréales, qui étaient importés des colonies romaines au tour de la Méditerranée), les marchés, les grandes maisons et sûrtout les insulae, c’est à dire les immeubles d’habitations à plusieurs étages avec des magasins au niveau de la rue. Il y avait aussi beaucoup de tabernae (locaux destinés au negoce ou à des activités artisanales) et de thermopolia (tavernes pour la vente de de nourritures et de boissons même chaudes; au dehors de la ville les nécropoles, comme celle de Porta Romana, située le long de l’ancienne via Ostiense qui menait de Rome à Ostie.
En fin de visite, en sortant du parc arhéologique nous irons nous déplacer pour un petite balade et pour boir un cafè dans le petit bourg d’Ostie, avec l’église de Sainte-Aurea et la forteresse de Jules II, précieux exemple d’architecture Renaissance, que le temps nous a rendu presque intacte.

  • Lieu: Ostie Antique
  • Durée de la visite: 3 h
  • Prix:sur démande, de 1 à 15 personnes – info@resantiquae.it
  • Particularité: belle promenade entre archéologie et nature sous un ciel sans nuages

Lascia un commento

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *